MAI 2015
crédit photo: © Yann Diener

Il faut beaucoup aimer les hommes
Marie Darrieussecq

Lecture passionnée
SAMEDI 30 MAI
Théâtre de la Madeleine (500 places; sans réservation, dans la limite des places disponibles)
20h00

Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela, ce n’est pas possible, on ne peut pas les supporter. (Marguerite Duras)

Histoire de peaux. Une femme blanche tombe amoureuse d’un homme noir. Elle, Solange, est une actrice française originaire du Pays basque. Lui, Kouhouesso, est un acteur congolais. Un coup de foudre. Cependant, il est impossible à aimer... Il n’est pas libre car il a une grande idée, un projet qui lui tient à cœur : réaliser l’adaptation d’Au cœur des ténèbres de Joseph Conrad, au Congo.

D’Hollywood à Paris, du Congo au Cameroun en passant par la Guinée équatoriale, leur histoire est faite d’attentes. Elle le cherche, il lui échappe. Prête à mettre sa vie entre parenthèses, elle le rejoint en Afrique sur les lieux de l’impossible tournage. Elle se confronte à l’inconnu. Lui se rendra-t-il plus disponible ?

Écrivaine imprévisible et psychanalyste, Marie Darrieussecq a publié depuis Truismes en 1996 une quinzaine de livres, romans, nouvelles, pièce de théâtre, essai, et une traduction d’Ovide. Pour Il faut beaucoup aimer les hommes (éd. P.O.L.), elle a reçu le Prix Médicis 2013. Elle s’y attaque aux clichés, aux stéréotypes autour du couple mixte, au racisme latent... Elle y analyse également la dépendance amoureuse, la violence du coup de foudre, l’intensité du désir et du manque de l’autre. Physique et bouleversant.
Lecture suivie d'une discussion animée par Thierry Sartoretti
Durée: 1h30 env.

événement suivant

vous aimerez aussi

Kerouac ou les routes de l'interdit

Hippolyte Girardot, Shani Diluka

Le vieux qui lisait des romans d'amour

François Cluzet

L'empreinte amoureuse et autres récits

Mélanie Chappuis, Doris Sergy, Alain Porchet