crédit photo: ©MarinePoron

Je t'aime affreusement

Sans elle, la célèbre Marina Tsvetaeva aurait fini dans l’oubli. Ariadna Efron a été sa première éditrice et son infatigable messie pendant vingt ans. Détail important : elle était aussi la fille de la poétesse et la seule survivante d’une famille décimée par Staline. Estelle Gapp a écrit les lettres qu’Ariadna aurait pu envoyer à sa mère pour dire sa colère d’avoir dû lui sacrifier sa vie. Avec Aleksandra Svinina, historienne et spécialiste de Tsvetaeva, elle répare à son tour l’oubli dans une lecture à deux langues.

invité précédent invité suivant

retrouvez cet-te invité-e